• Les récipiendaires apparaitront dans l'ordre basé sur ce champ

  • Titre du membre

Missing content: 'undefined' particle cannot be found.

RÉCIPIENDAIRES 2019

Récipiendaires 2019
De gauche à droite : Dre Yolaine Sauvageau, Dre Geneviève Dechêne, Dre Magali Bigras, Dre Isabelle Hébert, Dr Jean-Sébastien Paquette, Dre Louise Champagne, Dre Dominique Deschênes, Dre Andréanne Lefort, Dre Diane Robert et Dre Émilie Tulk (lauréate 2018). Absent sur la photo : Dr Stéphane Rioux.

RÉCIPIENDAIRES 2018

Récipiendaires 2018
De gauche à droite : Dr Pierre Frémont, Dr Réjean Ménard, Dr Alain Papineau, Dre Danielle LeBlanc, Dre Fanny Hersson-Edery, Dre Myriam Auclair (lauréate 2017), Dr Mathieu Isabel, Dr Bertrand Lebouché, Dre Lise Cusson.

RÉCIPIENDAIRES 2017

Récipiendaires 2017
De gauche à droite : Dr Alexandre Messier (récipiendaire 2016), Dr Alain Naud, Dre Géraldine Lachance-Fortin, Dre Alexandra de Pokomandy, Dr Stéphane Groulx, Dre Teresa Rudkin, Dr Louis-Xavier D’Aoust, Dr Jacques Bouchard, Dre Johanne Théorêt.

Médecin de famille de l’année

Formulaire de dépôt de candidature

Ce prix, nommé en l’honneur du Dr Reg L. Perkin, directeur général du CMFC de 1985 à 1996, reconnaît le mérite de médecins de famille membres du CMFC qui illustrent le mieux le profil du médecin de famille, notamment par la prestation de soins exemplaires à leurs patients et une contribution significative à la santé et au bien-être de leurs collectivités ou de la société en général.

Les Médecins de famille canadiens de l’année peuvent être mis en nomination par leurs pairs parce qu’ils :

  • dispensent des soins exceptionnels à leurs patients,
  • contribuent de façon significative au bien-être de leurs collectivités,
  • se dévouent comme chercheurs et éducateurs des générations futures de médecins de famille,
  • incarnent les quatre principes de la médecine de famille :
    • clinicien compétent et efficace
    • œuvrant dans la communauté
    • agissant comme ressource pour une population de patients
    • reconnaissant l’importance primordiale de la relation médecin-patient.

Chacune des sections provinciales du CMFC sélectionnera un Médecin de famille de l’année dans sa province. Ces individus seront honorés par leur section provinciale et on leur rendra également hommage sur la scène nationale durant le Forum en médecine familiale (FMF). À cette occasion, chaque récipiendaire recevra un Prix Reg L. Perkin en tant que Médecin de famille canadien de l’année, sera inscrit gratuitement au FMF et recevra la somme de 1 500 $ couvrant les frais de voyage et autres dépenses pour participer à l’événement.

Processus de mise en candidature

Tous les membres du CMFC sont invités à soumettre des candidatures pour les Médecins de famille canadiens de l’année. Les collègues du domaine de la santé, les dirigeants communautaires et les patients sont encouragés à soumettre des lettres d’appui pour cette candidature.

Les candidatures doivent être soumises au bureau de la section provinciale où le candidat est membre. La date limite pour remettre votre candidature au Collège québécois des médecins de famille (CQMF) est le 28 février. Pour que la candidature soit recevable, elle doit être soumise par un pair.

Formulaire de dépôt de candidature et critères d’évaluation

Mentor de l’année

Formulaire de dépôt de candidature

Ce prix du Collège québécois des médecins de famille (CQMF) reconnaît les bienfaits d’une mentore ou d’un mentor tant en début d’exercice que tout au long de la vie professionnelle auprès d’une ou d’un médecin de famille. La lauréate ou le lauréat de ce prix sera honoré sur la scène lors de la cérémonie de remise de prix durant l’événement signature CQMF.

Processus de mise en candidature

Le proposeur ‒ un mentoré formel ou informel, membre du CQMF ‒ doit soumettre le nom d’un mentor auprès d’un médecin de famille et joindre au formulaire de dépôt de candidature une lettre d’accompagnement ainsi qu’un CV abrégé de la candidate ou du candidat (maximum deux 2 pages).

Est admissible :

  • Une personne ayant exercé ou exerçant à titre de mentor (formel ou informel) auprès d’une ou d’un médecin de famille au Québec;
    • Médecin québécois (membre du CQMF ‒ ou non ‒ ou médecin d’une autre spécialité),
    • Autre professionnel de la santé ‒ fortement suggéré d’être membre associé au CQMF;
  • Minimum de cinq (5) années en exercice.

Les candidatures seront sélectionnées sur la base des critères suivants :

  • Sagesse et humanisme reconnus par les pairs;
  • Qui inspire confiance (modèle);
  • Habiletés de communication;
  • Capacité d’écoute, de bon conseil;
  • S’implique dans sa communauté.

Les candidatures doivent être soumises au CQMF. La date limite pour remettre la candidature est le 28 février. Pour que la candidature soit recevable, elle doit être soumise par un pair.

Formulaire de dépôt de candidature et critères d’évaluation

Prix d’excellence

Formulaire de dépôt de candidature

Les Prix d’excellence, soutenus par la Fondation pour l’avancement de la médecine familiale, visent à reconnaître des membres du CMFC qui, au cours des 12 à 24 derniers mois, ont apporté une contribution remarquable dans un domaine spécifique concernant l’un ou plusieurs des secteurs suivants : soins aux patients, service communautaire; hôpital ou établissement de santé; activités au sein du Collège (niveau national ou provincial); enseignement, recherche ou autres composantes de la discipline universitaire en médecine de famille.

En voici des exemples :

  • Travail au sein d’un organisme de bienfaisance ou travail humanitaire;
  • Enseignement remarquable;
  • Excellence dans la pratique clinique;
  • Programme de recherche innovateur;
  • Innovations à développer un nouveau programme pour répondre à un besoin de santé;
  • Rôle de leadership dans un hôpital ou dans un programme de santé régional;
  • Développement de programmes de santé dans des domaines spécifiques.

Processus de mise en candidature

Nous invitons les membres du CQMF/CMFC et du public à soumettre les candidatures à la section provinciale du membre. La date limite pour remettre la candidature au CQMF est le 28 février. Pour que la candidature soit recevable, elle doit être soumise par un pair.

Formulaire de dépôt de candidature et critères d’évaluation

Prix de la relève en médecine de famille

Formulaire de dépôt de candidature

Ce prix du Collège québécois des médecins de famille (CQMF) reconnaît les compétences en leadership d’une ou d’un médecin de famille dans ses premières années d’exercice ‒ en pratique active. La lauréate ou le lauréat de ce prix sera honoré sur la scène lors de la cérémonie de remise de prix durant l’événement signature CQMF.

Processus de mise en candidature

Un court texte ‒ environ 600 mots ‒ témoignant de l’intérêt de la candidate ou du candidat pour la médecine de famille, de son expertise médicale, de ses qualités humaines et relationnelles, de son engagement communautaire ou de son leadership, doit être joint au formulaire de dépôt de candidature de même que son curriculum vitae.

Est admissible :

  • Une ou un médecin de famille, membre du CQMF;
  • En exercice depuis 5 ans et moins;
  • En pratique active et impliquée dans la communauté.

Les candidatures doivent être soumises au CQMF. La date limite pour remettre la candidature est le 28 février. Pour que la candidature soit recevable, elle doit être soumise par un pair.

Formulaire de dépôt de candidature et critères d’évaluation

Prix Nadine St-Pierre

Formulaire de dépôt de candidature

Le Prix Nadine St-Pierre, soutenu par la Fondation pour l’avancement de la médecine familiale, est un prix national du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) qui souligne l’excellence d’un résident francophone d’un programme de formation en médecine de famille au Canada. Le prix honore la mémoire de la docteure Nadine St-Pierre, l’une des pionnières de la médecine de famille académique du Canada. Philosophe et humaniste, elle a travaillé pour la définition de la discipline; elle a aussi lutté pour assurer la place des médecins de famille dans les plus grands hôpitaux urbains et universitaires. La docteure Nadine St-Pierre a, en particulier, contribué à ce que l’examen de certification en médecine de famille soit présenté en français.

La valeur du Prix Nadine St-Pierre est de 1000 $, en plus d’une inscription gratuite d’une journée au Forum en médecine familiale (FMF) . La lauréate ou le lauréat sera également invité à la cérémonie de remise de prix du CQMF lors de l’événement signature de l’année.

Processus de mise en candidature

Les candidates et candidats doivent soumettre un texte de synthèse, de réflexion approfondie, de revue de la littérature ou un travail de recherche original sur le sujet de leur choix. Le texte ne doit pas avoir été diffusé au public auparavant. Il doit être soumis en français ‒ les textes en anglais ou traduits, les résumés et les présentations sous forme d’affiche ou PowerPoint ne sont pas acceptés.

Sont admissibles :

  • Les résidentes et résidents (R1, R2 ou R3) inscrits à un programme canadien de formation en médecine de famille;
  • Toutes les candidatures francophones proposées pour le Prix d’érudition pour les résidents en médecine familiale de la Fondation pour l’avancement de la médecine familiale.

Le comité des prix du CQMF détermine la candidature gagnante et la soumet au Comité des prix et bourses du CMFC pour approbation. La date limite pour remettre la candidature au Collège québécois des médecins de famille (CQMF) est le 15 juin 2020. Pour que la candidature soit recevable, elle doit être soumise par un pair.

Formulaire de dépôt de candidature et critères d’évaluation

Prix et bourses du Collège des médecins de famille du Canada

Le Programme des prix et bourses du CMFC offre des subventions, des bourses d’études et des prix afin d’appuyer les médecins de famille, les résidentes et résidents en médecine de famille et les étudiantes et étudiants en médecine qui s’intéressent vivement à l’éducation, à la recherche et à l’excellence dans la pratique de la médecine de famille. Pour en savoir davantage, cliquez ici.

BRIGITTE TRAHAN – Le Nouvelliste

Shawinigan — En 41 ans de pratique médicale à Grand-Mère et Shawinigan, la Dre Diane Robert, médecin de famille dévouée, a toujours cherché à en faire un peu plus, d’abord pour ses patients, mais également, à la veille d’une retraite bien méritée, pour ses jeunes collègues à qui elle enseigne.

Dr Diane Robert
Dr Diane Robert

Arrivée en 1978 à l’Hôpital Laflèche de Grand-Mère, elle fut la première femme médecin à Grand-Mère, une période où les femmes n’étaient représentées qu’à 20 % dans la profession.

Jeune maman, le désir d’être auprès de ses patients et celui d’être également près de ses enfants donnaient souvent lieu à des choix très déchirants, se souvient-elle. Elle a dû ralentir sa carrière pour prendre soin de sa fille, atteinte d’une maladie génétique héréditaire rare qui la rendait peu à peu sourde et en déficience visuelle. Ses efforts de mère ont été récompensés puisque malgré cette grande épreuve, sa fille est devenue pharmacienne en CHSLD, une profession qu’elle occupe d’ailleurs toujours.

La compassion est un trait de personnalité de la Dre Robert qui s’impose dès le début dans sa profession de médecin. Dès ses premières années, elle fera bataille notamment pour que les parents puissent demeurer en tout temps auprès de leur enfant hospitalisé au lieu des deux petites heures autorisées par l’hôpital dans ces années-là.

Avec une équipe de divers professionnels de la santé, elle s’intéressera plus tard à la violence faite aux personnes âgées. «On a fait des formations à l’AFÉAS, à l’Âge d’or et dans le réseau. C’était un peu d’avant-garde pour le temps», raconte-t-elle.

Lorsque l’Hôpital Laflèche a été transformé en centre d’hébergement et de soins en réadaptation, la Dre Robert devient, pendant 13 ans, chef du service de réadaptation et de gériatrie. Ce moment de sa carrière est sans doute celui qui lui apportera le plus de fierté. «On avait formé un comité sur l’utilisation des mesures de contrôle, donc des contentions», dit-elle. Pas moins de 475 personnes ont été formées dans l’établissement, du directeur au responsable des cuisines, ce qui a permis de diminuer les contentions de 52 % à 12 %. «Ce fut quelque chose d’important pour moi de redonner aux personnes âgées cette liberté de mouvement qu’au nom de la sécurité, on leur enlevait», dit-elle. Des parties de cette formation ont été reprises par la suite pour créer une formation provinciale.

L’expérience inestimable de la Dre Robert en fait éventuellement une formatrice recherchée par la Faculté de médecine de l’Université de Montréal qui s’est implantée à Trois-Rivières. Elle enseignera à tous les niveaux de la formation des médecins et demeure aujourd’hui responsable des cours d’éthique aux externes et de cours théoriques. Elle enseigne également aux médecins en résidence à l’Unité de médecine familiale de Shawinigan-Sud. À 65 ans, la Dre Robert est maintenant leader pédagogique pour l’Université de Montréal et ne s’arrête toujours pas, «car j’ai du bonheur à être avec les étudiants», dit-elle.

Malgré toutes ses responsabilités, elle faisait environ 25 heures de bureau par semaine. «J’ai eu 750 patients que j’ai suivis au bureau pendant toutes ces années. La majorité d’entre eux, je les ai suivis pendant 30 à 40 ans», dit-elle en précisant qu’elle a quitté sa pratique le 29 août dernier. Au GMF de Grand-Mère, 11 de 14 nouveaux médecins ont été ses étudiants, signe que le temps passe. «Ils ont tous repris mes patients.»

«Maintenant, je prends soin des étudiants et je les aide à se développer.» La Dre Robert se plaît à partager avec eux des valeurs d’humanisme, car «ce qui se passe dans le cœur a souvent un impact sur la maladie», plaide-t-elle. Détentrice du prix Pierre-Hamel et de plusieurs prix pour sa pédagogie, notamment pour le mentorat auprès de ses jeunes collègues, la Dre Diane Robert souhaite s’accorder encore trois années, environ, pour partager avec ses étudiants en médecine la somme importante de connaissances et d’expériences professionnelles récoltées pendant plus de quatre décennies de pratique médicale.

31 août 2019

MYRIAM KESSIBY – Santéinc.

Quelles sont les dernières nouveautés et innovations
susceptibles d’influencer votre vie personnelle ou votre pratique médicale ?

Notre chroniqueuse fait le tour des innovations les plus prometteuses du plus récent Symposium du Collège québécois des médecins de famille.

SEKMED – LA COMMUNAUTÉ DE PRATIQUE EN SOUTIEN AU CLINICIEN

L’explosion des médias et des formes de communications entraîne un éclatement des connaissances. Pour rester à jour dans cette multitude d’informations nouvelles, un médecin devrait accorder plus de 20 heures par jour au survol de la littérature portant sur la recherche médicale ! Une tâche impossible, d’autant plus que les médecins n’y accordent qu’une heure par semaine, en moyenne.

Élaborée par Solution Doc 2.0, la plateforme collaborative SEKMED vise justement à soutenir l’évolution des connaissances en médecine en veillant à ce que l’information se rende au clinicien. Ce système permet de mettre en commun diverses ressources médicales à l’intérieur d’une communauté de pratique. Ces ressources interactives sont présentées de façon à être immédiatement utilisables par le clinicien. Concrètement, SEKMED vient appuyer la documentation de l’historique et de l’examen physique, le diagnostic différentiel, la prise de décision, l’apprentissage des meilleures pratiques et bien d’autres choses encore. L’efficience des professionnels de la santé est ainsi accrue dans la prise en charge de problématiques liées aux ressources du système. Le moteur de recherche de SEKMED reconnaît les termes inscrits dans les notes cliniques et affiche les ressources qui y sont associées. Il est alors possible de consulter les informations présentées, de les ajouter à la prise de notes en cours ou de les modifier et de transmettre les modifications à la communauté. Cet outil tirera avantage d’un grand nombre d’utilisateurs, puisque le potentiel de la plateforme grandit avec les contributions des membres de la communauté.

Détails et téléchargement de la plateforme à sekmed.site

TAPERMD – UNE SOLUTION POUR RÉDUIRE LA POLYPHARMACIE

La polypharmacie peut avoir des effets indésirables chez certains patients. TaperMD est un outil visant à aborder ce sujet de manière à minimiser les risques et à optimiser les avantages pour chaque patient. Élaboré en collaboration avec l’Université McMaster, il a été conçu pour aider les médecins, les pharmaciens et les patients à travailler en équipe afin de mieux gérer les effets secondaires des médicaments, en s’inscrivant dans les processus de consultation. Offerte sur le Web, cette solution permet aux professionnels de la santé de disposer de toutes les lignes directrices et des informations requises en un coup d’œil. Le système a pour but de déterminer les médicaments dont les effets secondaires pourraient surpasser les bénéfices. Ainsi, une alerte survient pour suggérer la pause, l’arrêt ou la réduction de la dose de certains médicaments.

TaperMD offre donc les moyens de minimiser les risques en optimisant les avantages. Pour ce faire, la solution aide le professionnel de la santé à élaborer des plans d’action pour mettre en œuvre, ajuster, suivre, surveiller et enregistrer les modifications apportées à la médication. TaperMD permet aussi de recueillir les commentaires des patients, leurs préférences, leurs habitudes de vie et les effets indésirables suspectés des médicaments. Les commentaires d’autres professionnels de la santé, tels que les pharmaciens, peuvent aussi être intégrés. Il est actuellement possible de faire l’essai gratuit de cet outil.

Détails et téléchargement de la solution à tapermd.com

LES DONNÉES AU SERVICE DU CLINICIEN – UN OUTIL SIMPLE D’AIDE À LA DÉCISION EN SANTÉ MENTALE

Des chercheurs de l’Université Laval travaillent actuellement à mettre au point des outils afin de fournir aux professionnels de la santé les meilleures données probantes possible concernant les options de traitement de la dépression et de l’anxiété. Conçu pour une utilisation lors de la rencontre clinique, l’outil d’aide à la décision, lui, est simple, intuitif, et son efficacité est prouvée. Présenté sous forme de cartes que le clinicien peut utiliser comme bon lui semble, il permet, à cette occasion, l’intégration de données probantes sur l’ensemble des traitements de la dépression et des troubles anxieux reconnus comme efficaces. Il facilite aussi la compréhension des enjeux importants pour les patients, peu importe leur niveau de connaissances. Cet outil aide le professionnel de la santé à présenter les options possibles et permet une prise de décision partagée en favorisant une pratique cohérente avec les recommandations des guides de pratique clinique. L’équipe de recherche souhaite offrir un outil aux professionnels et aux milieux cliniques qui veulent prendre des décisions avec plus d’assurance sans allonger la durée des rencontres cliniques, contribuer au développement d’une approche qui minimise l’empreinte sur le déroulement des soins, tout en s’engageant dans une démarche d’amélioration continue de la qualité des soins.

Pour obtenir des exemplaires de l’outil,
contactez la chercheuse principale à
annie.leblanc@fmed.ulaval.ca

7 août 2019

SOPHIE ROUILLARD – Le Citoyen

Andréanne Lefort est la lauréate du Prix de la relève en médecine de famille, décerné par le Collège québécois des médecins de famille, pour l’ensemble de sa jeune carrière qui a permis, notamment, le développement du Groupe de médecine familiale universitaire (GMFU) de Val-d’Or.

En moins de 10 ans de carrière, Dre Andréanne Lefort aura on ne peut plus taillé sa place dans la Vallée-de-l’Or dans le domaine de la santé.  Originaire de Blainville, rien n’indiquait toutefois que la médecin de 32 ans allait faire carrière en Abitibi-Témiscamingue. «Honnêtement, je suis venue à reculons au début!, admet Mme Lefort en riant. Je n’avais jamais mis les pieds ici avant ma résidence en médecine familiale, de 2011 à 2013.»

Toutefois, la Valdorienne d’adoption est rapidement tombée en amour avec la région. «L’accueil des gens d’ici est incomparable, souligne-t-elle. Les citoyens sont tellement chaleureux. De plus, on peut pratiquer beaucoup d’activités en plein air ici, ce qui a été un gros plus pour mon conjoint et moi.» 

Une passion de toujours 

Selon les dires de sa propre mère, Andréanne Lefort a toujours désiré travailler dans le domaine de la santé.

«Il paraît qu’à 6 ans, j’ai dit que je voulais être médecin, raconte-t-elle. Je ne me souviens pas de ça, mais je sais que je n’ai jamais désiré faire autre chose comme métier. J’ai hésité entre plusieurs spécialités, mais jamais je n’ai voulu faire un autre travail que celui de médecin.» 

Sa passion pour son travail aura visiblement été visible tout au long de son parcours scolaire, puisque ce sont ses pairs de l’Université McGill (où elle a fait ses études) qui ont soumis sa candidature pour recevoir le Prix de la relève en médecine de famille.

«Juste d’être en nomination, c’est incroyable, exprime Andréanne Lefort. Je n’y croyais pas. Alors, d’être lauréate du prix, c’est encore plus gratifiant.» 

Dès ses débuts dans le domaine de la santé, la docteure s’est rapidement fait remarquer pour son leadership naturel et ses compétences cliniques. Après seulement trois ans de pratique, Mme Lefort a été ciblée pour le poste de directrice intérimaire du GMF-U. Selon le Collège des médecins de famille, «son travail a été exemplaire, alors qu’elle en a assuré la gestion complète, y compris le personnel, les enseignants et les apprenants».

Aujourd’hui, la docteure est non seulement installée dans la région pour y rester (avec deux enfants et un autre en route!), mais elle est également devenue la responsable du GMFU de la Vallée-de-l’Or en 2017. 

«Ce que j’ai toujours voulu, c’est de pouvoir être en contact avec les patients et leurs familles. Ici, j’ai découvert de nouvelles cultures grâce aux peuples autochtones, mais aussi des gens avec du cœur. Je n’ai jamais regretté d’avoir déménagé ici», conclut Dre Lefort. 

Le Symposium sur les innovations du CQMF brise les silos et met en lumière le leadership innovant en médecine de famille

Montréal, 4 juin 2019 – Le Collège québécois des médecins de famille (CQMF) tenait la 2e édition de son Symposium sur les innovations, le 31 mai dernier, au Palais des congrès de Montréal. Près de 250 personnes s’y étaient donné rendez-vous afin d’y découvrir les vingt-neuf (29) innovations présentées, soit 113 leaders cliniques en provenance d’une cinquantaine de cliniques, 58 décideurs, nommés facilitateurs-dragons pour la circonstance et représentant une quarantaine d’organisations, et 51 innovatrices et innovateurs. « L’enthousiasme est à son comble quand tous les milieux se mobilisent autour de l’innovation en première ligne au Québec! », se réjouit la Dre Maxine Dumas Pilon, présidente du comité scientifique et du comité organisateur de l’événement.

Catalyser l’innovation

En effet, le Symposium sur les innovations du CQMF met en lumière le leadership des médecins de famille; leadership pour optimiser notamment les pratiques interprofessionnelles et interdisciplinaires, et ce, au bénéfice de la santé de la population. Par leurs innovations, nos médecins de famille contribuent à l’amélioration et à la transformation des soins de santé.

Avec son Symposium sur les innovations, le CQMF brise les silos et, en favorisant l’interaction entre acteurs clés de la première ligne, contribue à l’implantation et à l’accroissement d’échelle d’innovations dans le domaine de la médecine de famille.

Plusieurs innovations ont retenu une attention particulière :

  • Approche novatrice élaborée afin d’optimiser l’intervention interprofessionnelle auprès des patientes et patients touchés par la problématique croissante des arrêts de travail pour troubles de santé mentale;
  • Outils d’aide à la décision présentant les données probantes de manière accessible tout en centrant la conversation autour de la personne soignée;
  • Site Web permettant aux patientes et patients de mieux préparer leur visite facilitant ainsi une meilleure communication entre patients et médecins de famille;
  • Modèle d’intervention pharmacien-médecin basé sur les alertes d’un système d’alerte informatisé afin de réduire l’usage de médicaments potentiellement inappropriés chez les aînés;
  • Outil de communication en ligne auprès d’un pharmacien; centré patient, il met à profit les technologies utilisées par les cliniciens et les patients en vue d’améliorer les soins;
  • Programme permettant de créer des interventions et outils flexibles d’amélioration des pratiques cliniques et organisationnelles afin de bonifier les trajectoires de soins et la santé des personnes aux prises avec des maladies chroniques;
  • Service participant à une meilleure accessibilité aux soins en première ligne par une prise en charge rapide des messages téléphoniques laissés en clinique par des usagères et usagers présentant des problèmes de santé;
  • Aide à la navigation dans les services de santé par des guides bénévoles;
  • Soins de proximité pour favoriser l’accès et la qualité des services de santé offerts aux personnes marginalisées;
  • Et bien d’autres.

Mission du CQMF

Le Collège québécois des médecins de famille (CQMF) a pour mission de soutenir les médecins de famille dans les meilleures pratiques cliniques et organisationnelles. Il regroupe plus de 4 500 membres. Ses activités sont assurées par des médecins de famille bénévoles et engagés envers la profession et la collectivité. Le CQMF est l’aile québécoise du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC), l’organisme professionnel responsable d’établir les normes et de procéder à l’agrément des programmes de formation postdoctorale en médecine de famille dans les 17 facultés de médecine du pays.

Source : Collège québécois des médecins de famille (CQMF)

Pour information : Linda Lévesque, responsable des communications, 450 973-2228; cellulaire : 514 242-8909; llevesque@cqmf.qc.ca

Je suis membre parce que ...

 Je reçois le soutien nécessaire pour devenir un meilleur médecin, jour après jour 

Marie-Claude Moore, M.D., CCMF

 Les membres de cette grande famille me ressourcent et m’inspirent! 

Caroline Laberge, M.D., CCMF, FCMF

 Le CQMF me permet de développer un soutien concret aux jeunes médecins du Québec 

Dominique Deschênes, M.D., CCMF, FCMF

J'adhère